Le dernier film que j'ai vu (ouvert à tous) !

C'est ici que l'on poste tout et n'importe quoi et surtout ce qui ne concerne pas la photo ou le site PP.com, c'est un peu le café du coin, musique, bons plans, trucs hallucinants... c'est ici !
Avatar de l’utilisateur
jj_reypol
Polaroid 250
Messages : 2712
Inscription : sam. 21 avril 2012 / 14:24 pm
Localisation : Alsace
Voir la galerie photo de ce membre

Messagepar jj_reypol » ven. 09 novembre 2018 / 12:10 pm

Boulevard de la mort de Tarantino; moi qui n'aime pas la violence j'ai adoré ce film !

Avatar de l’utilisateur
consommable
Polaroid 20x24
Messages : 13873
Inscription : mer. 24 mars 2010 / 18:37 pm
Voir la galerie photo de ce membre

Messagepar consommable » sam. 10 novembre 2018 / 11:54 am

Un amateur de pony puis muscle cars fait son coming out, il faut dire que les Dodge Charger/Challenger et leurs V8.... :coeur:

Bon, rendu à ce point, il reste à regarder Planète Terreur pour voir Rose McGowan tout à fait bien pourvue sous le bassin.
Faire avec légèreté les choses sérieuses et avec sérieux les choses légères.
La taquinerie est la méchanceté des bons
https://www.polaroid.com/history

Avatar de l’utilisateur
Fabior
Polaroid SX-70
Messages : 545
Inscription : mer. 02 avril 2014 / 12:38 pm
Localisation : Charenton le Pont
Voir la galerie photo de ce membre

Cinéma

Messagepar Fabior » ven. 23 novembre 2018 / 10:52 am

Six portraits XL 1 : Léon et Guillaume de Alain Cavalier Il y a l'homme, il y a le métier et A. Cavalier nous à trouvé les deux. L'un cesse, l'autre se relance mais ils restent des hommes de métier.
The House That Jack Built de Lars von Trier Ils sont multitudes, destructeurs de l'architecture de la vie, ils s'en nourrissent et nous espérons qu'un Verge les mène là où il le faut
Les Oliviers de la justice de James Blue Nous le savions mais nous ne l'avons pas voulu, nous le pension mais nous ne l'avons pas conçu, c'est ainsi que nous l'avons à jamais perdu
La Bande des quatre Peter Yates Les cutters se tailleront une première place au milieu d’une Amérique encore innocente et nous ferons oublier un certain Lance Armstrong
5 centimètres par seconde Makoto Shinkai Le centimètre représente de manière simple une dimension, la seconde une unité de mesure, mais dans les sentiments ils ne le sont pas.
Coin Coin et les z’inhumains Bruno Dumont Au début était p'tit Quiquin, puis vint coin Coin, mais c'était sans compter avec les Z'inhumains. C'est l'apocalypse Carpentier, hein !
En liberté ! Pierre Salvadori Comédie narquoise ou les Ramones sont encore au gout du jour, le tueur en série non écouté, les flics trompés, trompeurs et amoureux
First Man Damien Chazelle Au plus loin que vous puissiez aller, quelque soit l’aventure que vous allez mener, rien n'efface les blessures douloureuses du passé

Avatar de l’utilisateur
consommable
Polaroid 20x24
Messages : 13873
Inscription : mer. 24 mars 2010 / 18:37 pm
Voir la galerie photo de ce membre

Messagepar consommable » sam. 24 novembre 2018 / 06:18 am

Hier, en rentrant du boulot, vive les matinales; Bohemian Rhapsody au Figuier blanc avec enthousiasme.

Un film qui rappelle pourquoi on a pleuré à l'annonce du décès d'un type qui a dédicacé son album à un chat.
Faire avec légèreté les choses sérieuses et avec sérieux les choses légères.
La taquinerie est la méchanceté des bons
https://www.polaroid.com/history

Avatar de l’utilisateur
consommable
Polaroid 20x24
Messages : 13873
Inscription : mer. 24 mars 2010 / 18:37 pm
Voir la galerie photo de ce membre

Messagepar consommable » sam. 01 décembre 2018 / 18:49 pm

En liberté, un excellent film pour se marrer et rire de bon cœur des émotions.

Une comédie qui en dit long sans voir de temps passer autre que celui des prisons.

Mention particulière pour Adèle Haenel qui joue une Yvonne pleine de surprises.

Dernière chose, mais pas la moindre, y est abordée la violence des victimes....
Faire avec légèreté les choses sérieuses et avec sérieux les choses légères.
La taquinerie est la méchanceté des bons
https://www.polaroid.com/history

Avatar de l’utilisateur
consommable
Polaroid 20x24
Messages : 13873
Inscription : mer. 24 mars 2010 / 18:37 pm
Voir la galerie photo de ce membre

Messagepar consommable » lun. 03 décembre 2018 / 18:45 pm

En rentrant du boulot après y avoir reçu le dvd, La Belle et la Bête de Disney, le beau film avec Emma Watson.

Charmant, agréable pour s'emporter loin d'échanges triviaux, jaunâtres dont seules les bandes semblent réfléchir.
Faire avec légèreté les choses sérieuses et avec sérieux les choses légères.
La taquinerie est la méchanceté des bons
https://www.polaroid.com/history

Avatar de l’utilisateur
facono
Polaroid 20x24
Messages : 11590
Inscription : sam. 29 août 2009 / 20:19 pm
Localisation : Paris
Voir la galerie photo de ce membre

Messagepar facono » dim. 16 décembre 2018 / 20:22 pm

Mais voyons, quand vous êtes enthousiaste à ce point, offrez-nous la bande-annonce, que l'on s'en pourlèche les babines. Allez, c'est mon p'tit coup de pouce dominical — l'esprit de Noël approchant sans doute. Bonus, c'est la version doublée:



Bon, et qu'est-ce que j'ai pu donc aller voir ces jours-ci, moi, en salle (ce qui est plus simple et beaucoup moins cher que de me faire expédier un DVD)
Celui-là, je l'attendais avec grande impatience, le dernier opus des visages multiples de la famille au Japon dans Une Affaire de Famille, de Kore-Eda Hirokazu. Depuis trois jours, je n'en suis toujours pas sorti. 8) Magnifique travail de scénario, d'une mise en scène légère mais si précise. Un grand yaourt de vie avec des vrais morceaux d'amour, de choix, de silences dedans. Heureux de presque finir l'année sur l'un des meilleurs films de ce grand Japonais.



La Femme aux Chimères de Michael Curtiz, 1950. Le titre original est Young Man with a Horn et il est asse marrant de comprendre que tout le film balance entre ces deux pôles. Un allant impossible à réfréner pour le jazz free et de l'autre négocier son amour pour une femme aux penchants toxiques. Un curieux film noir avec Kirk Douglas, la perverse Lauren Bacall, la délicieuse copine de toutes les situations Doris Day et le truculent narrateur et pianiste Hoagy Carmichael.



Fargo, des frères Coen. Un classique de 1996 qui a tout de même vieilli. Question de rythme sans doute mais la performance de certains acteurs comme William H. Macy, Frances McDormand ou bien Steve Buscemi laissent toujours une excellente impression.

Leto, de Kirill Serebrennikov, 2018. ha que c'est beau, libre, effervescent et tendre cette chronique du rock indépendant en amont de la PerestroÏka à Léningrad. Un Noir et Blanc constellé de taches de couleur, de griffures et de dessins qui jour avec le soleil et les ombres des vieux appartements de la ville où se joue l'émergence d'une scène rock libre et revendicatrice. Dans le trio à la Jules et Jim, la jeune actrice russe Irina Starshenbaum est absolument ravissante. Un très grand film à la narration très innovante.



Olivia, de Jacqueline Audry, 1951. C'est le seul film que j'aurais pu voir réalisé par une réalisatrice française dans les années 50. Je ne voulais pas rater ça. Cela restera comme une curiosité auréolée de l'excellent jeu de Edwige Feuillière.

The Mumbaï Murders de Anurag Kashyap, 2017. Ce génial réalisateur indien continue d'explorer les tréfonds d'une des plus grandes villes du monde, lieu de tous les mélanges et toutes les industries (dont celle du cinéma) Après la violence du diptyque Gangs of Washeypur puis Ugly, sordide et horrifique, le duo policier pourri issu d'une bonne famille et le tueur en série issu d'une sous-caste nous conduit dans un enfer proche de celui de Seven. Magistral et de mon point de vue, le plus beau générique de l'année.



La suite très vite.
Tarde venientibus ossa.

Avatar de l’utilisateur
sarto
Polaroi.
Messages : 218
Inscription : mar. 08 novembre 2011 / 18:13 pm
Localisation : A gche en sortant de l'ascenseur
Contact :

Messagepar sarto » dim. 16 décembre 2018 / 20:42 pm

Une affaire de famille, c'est simple : c'est très beau.
Claustrophobia is the fear of closed spaces. For example: I am going to the liquor store and I'm scared that it's closed.

Avatar de l’utilisateur
facono
Polaroid 20x24
Messages : 11590
Inscription : sam. 29 août 2009 / 20:19 pm
Localisation : Paris
Voir la galerie photo de ce membre

Messagepar facono » dim. 16 décembre 2018 / 21:24 pm

Ha ben te voilà toi! Tu as parfaitement raison. :wink:
Tarde venientibus ossa.

Avatar de l’utilisateur
Soreal
Polaroid SLR 690
Messages : 656
Inscription : lun. 18 août 2008 / 15:16 pm
Localisation : La Haute Loire.
Contact :
Voir la galerie photo de ce membre

Messagepar Soreal » dim. 16 décembre 2018 / 22:33 pm

Roma d'Alfonso Cuaron, c'est simple: c'est beau, mais c'est chiant. Le mec est doué pour filmer, mais pour raconter et faire en sorte qu'on s'intéresse un tant soit peu à ses personnages, il a du oublier quelque chose en route.

Avatar de l’utilisateur
Fabior
Polaroid SX-70
Messages : 545
Inscription : mer. 02 avril 2014 / 12:38 pm
Localisation : Charenton le Pont
Voir la galerie photo de ce membre

Cinéma

Messagepar Fabior » lun. 17 décembre 2018 / 09:23 am

High Life de Claire Denis Lies de la terre et perpétuel condamné, devenus volontaires, ils finissent bagnard de l'espace. Commuer n'est pas suffisant il faut survivre

Avatar de l’utilisateur
MikeNavy
Polaroi.
Messages : 226
Inscription : mar. 10 avril 2018 / 10:42 am
Localisation : Extrême Sud-Est, Paris
Flickr : MikeNavy
Voir la galerie photo de ce membre

Messagepar MikeNavy » lun. 17 décembre 2018 / 09:57 am

Vu "Time lapse" sur Netflix, un gigantesque appareil photo pond deux polaroids par jour, mais ce sont des photos du futur, qui prédisent le lendemain.
Cordialement,
MikeNavy


Instantané : Nikkorstax Wide, Lomo Instant Wide
3D Stéréoscopique : Fujifilm FinePix REAL 3D W3, séparateur à miroirs, plateau coulissant


Revenir vers « La boîte à blabla »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités