Page 1 sur 1

Problème de développement SX-70

Publié : mer. 12 juillet 2017 / 20:50 pm
par EP-IAC
Bonsoir,

Je viens récemment d'acquérir un SX-70 (enfin!) et j'ai profité de cette journée afin de faire quelques tests sur des films Impossible project.

Cependant, après 4 essais, je me suis rendu compte que les films présentaient des défauts lors de l'impression comme des moisissures ou des bulles d'air sur les bords.

Image

Image

Existe-t-il une solution sachant que les films ne sont pas périmés?

Merci d'avance.

Publié : mer. 12 juillet 2017 / 21:51 pm
par scaf
Salut,

Ce sont des effets très classiques dus à une combinaison aléatoire entre le film, l'appareil et la température ambiante.

En premier, c'est un patch de non développement : la chimie révélatrice ne s'est pas étalée correctement.
Le deuxième peut être une fuite de lumière de l'appareil mais aussi un reflet dû film lui-même... Cela fait partie des défauts qualités d'un film polaroid.

Ah ! Et au passage, un film argentique - ici du Polaroid/impossible - n'est pas imprimé mais impressionné. Il n'y a pas de notion d'encre.

Publié : mer. 12 juillet 2017 / 23:04 pm
par EP-IAC
Bonsoir,

Merci pour votre réponse avec ces précisions.

Quels sont les moyens post-production possible afin d'enrayer ces effets ? J'ai bien regardé les soufflets, et je n'ai pas décelé de déchirure pouvant causer une fuite de lumière dans la chambre.

Publié : mer. 12 juillet 2017 / 23:21 pm
par turben
ça fait parti des charmes du Polaroid tout ces petits défauts, ce n'est en rien un vrai problème

Publié : jeu. 13 juillet 2017 / 00:09 am
par scaf
Les fuites de lumière peuvent venir de n'importe où.

La très grande majorité viennent du soufflet.
Il peut y en avoir qui viennent du viseur lors du basculement (moins efficace que quand c'était neuf) du miroir.
Il peut y en avoir qui viennent de l'obturateur qui peut tarder à se refermer (imperceptible à la sensation humaine car malgré tout trop rapide).
J'en ai même eu qui viennent d'un petit miroir situé à l'avant de l'appareil derrière l'obturateur dans la chambre noire; ça fait un trapèze en bas : http://www.polaroid-passion.com/galerie ... 391&from=m

Publié : jeu. 13 juillet 2017 / 06:43 am
par consommable
ça fait parti des charmes du Polaroid tout ces petits défauts, ce n'est en rien un vrai problème

Euh..., ouais, mais si on ne se veut pas artiste?

Publié : jeu. 13 juillet 2017 / 19:21 pm
par turben
consommable a écrit :
ça fait parti des charmes du Polaroid tout ces petits défauts, ce n'est en rien un vrai problème

Euh..., ouais, mais si on ne se veut pas artiste?



on fait du numérique ahahah :p

Publié : jeu. 13 juillet 2017 / 19:30 pm
par consommable
Ainsi que du pola sans prétentions.

Publié : jeu. 13 juillet 2017 / 19:51 pm
par Tom-Ripley
Tant que c'est du pola...roid...

Publié : jeu. 13 juillet 2017 / 19:59 pm
par consommable
Ou plus généralement du développement instantané de direct positif, pour être précis.

Peu importe le flacon, pourvu que l'on ait l'ivresse.

Publié : jeu. 13 juillet 2017 / 20:40 pm
par Tom-Ripley
Tant que ce n'est pas du numérique, de plus postraité à l'envie avant l'instant dénué de tanins, pourquoi pas...
Je sais que tu aimes t’enivrer au vitriol, mais certains apprécient de se retrouver autour d'une belle bouteille mature avec les flacons adéquats révélant des parfums plus subtils...

Publié : jeu. 13 juillet 2017 / 20:43 pm
par Tom-Ripley