Page 10 sur 11

Publié : jeu. 10 novembre 2016 / 19:36 pm
par facono
Bon évidemment, y a Paris-Photo, FotoFever, Photo-Vintage et Off Print et j'en oublie... Mais pour faire court, voir les photos de Todd Hido à la Galerie Particulière, c'est très plaisant. Malgré les tirages au jet d'encre (de qualité exceptionnelle) la force mélancolique de ce photographe est sensible.
http://www.lagalerieparticuliere.com/en ... accueil/0/

L'ouvrage que consacre les éditions Textuel à Todd Hido, le premier livre aussi synthétique en français, est également de très bonne facture (et plus facile à transporter et ranger que les titres publiés par NZ :wink: )

Publié : sam. 12 novembre 2016 / 23:37 pm
par facono
Bon ben... Fotofever, il n'y a que peu à en sauver, et le plaisir d'y croiser Mrfunk.

Publié : mer. 01 février 2017 / 15:26 pm
par facono
Ce ne sera pas pour les Parisiens cette fois-ci, hormis les bons voyageurs mais pour nos amis — et nous savons qu'ils sont nombreux! — les Suisses:

http://imageshack.com/a/img922/1347/AnQ8tB.jpg

Ne loupez une rencontre avec ce très grand bonhomme, plein de bonhommie justement et de générosité à partager son art des tirages.

Publié : mer. 19 avril 2017 / 21:37 pm
par facono
Les trucs "thématiques", moi, à la base, j'aime pas beaucoup mais là, la nouvelle expo à la Fondation Cartier, 261 Bd Raspail 75014 Paris, par tout ce qu'elle peut présenter comme documents et photographies exceptionnelles de par leurs origines les plus diverses et des sujets les plus larges est une réussite totale!
Autophoto, de 1900 à nos jours; Du 20 avril au 24 septembre 2017.

Et puis quand vous y serez, je ne peux que vous conseiller très chaleureusement de traverser le boulevard pur ouvrir la porte de la galerie Camera Obscura, au 268 pour admirer le travail exceptionnel de Takashi Arai, jeune photographe japonais qui utilise à la perfection l'art du daguerréotype (les collodionnistes peuvent aller s'inspirer avec intérêt) pour exprimer ses sentiments profonds du présent, du passé et de l'avenir nucléaire du japon, après Fukushima. C'est d'une grande beauté irradiante et — tant mieux pour vos porte-feuilles, quasiment tout est vendu!
Ouvert ce dimanche 23 dans le cadre du Weekend Intense du Mois de la Photo du Grand Paris:
http://shoutout.wix.com/so/bLigFUn0?cid ... 452b#/main

Publié : mar. 08 août 2017 / 10:55 am
par facono
DERNIERS JOURS!!

— Une fois le propos du curateur correctement dévernacularisé, la chance de voir, d'admirer des tirages exceptionnels:

Walker au Centre G. Pompidou: https://www.centrepompidou.fr/cpv/agenda/expositions

— Avec la voix et sur la littérature de Alberto Manguel, une réalisation en réalité virtuelle de Robert Lepage: la visite de dix grandes bibliothèques du monde, d'Alexandrie à Mexico, le tout à la BnF site F. Mitterrand: La Bibliothèque, La Nuit.
Épatant, vraiment. Réservation obligatoire:

http://www.bnf.fr/fr/evenements_et_cult ... _nuit.html

Et toujours AutoPhoto à la Fondation Cartier, Bd Raspail et l'exposition tout à fait exceptionnelle dans un choix judicieux de la collection permanente des photographies japonaises de la MEP:

https://www.mep-fr.org/event/memoire-et-lumiere/


Bonnes visites!

Publié : mar. 08 août 2017 / 15:17 pm
par Noakeane
Perso, j'ai bien aimé ce que propose la galerie sakura dans le Marais. Thême de la piscine.

Publié : mar. 08 août 2017 / 16:48 pm
par facono
Bon ben, en passant rue du Bourg Tibourg, je m'arrêterai voir ce que ça vaut. Merci.

Publié : dim. 12 novembre 2017 / 09:42 am
par Fabrice_K*
Bonjour,
Je suis allé hier à Paris photo....
Des centaines d'exposants, de galliéristes, des milliers de photos de tous genres de tous prix jusqu'au million d'euros ! Pleins de gens botoxés, des clients ISFés, des galliéristes cherchant le client, pas le passionné ! Bref un après midi surréaliste !

Publié : lun. 13 novembre 2017 / 20:17 pm
par facono
Fabrice_K* a écrit :Bonjour,
Je suis allé hier à Paris photo....
Des centaines d'exposants, de galliéristes, des milliers de photos de tous genres de tous prix jusqu'au million d'euros ! Pleins de gens botoxés, des clients ISFés, des galliéristes cherchant le client, pas le passionné ! Bref un après midi surréaliste !


Surréaliste, tu l'es sans aucun doute aussi, non? Des galliéristes — qui seraient également pour toi des galliériens — attendant le chaland... Tu crois pas qu'ils attendaient plutôt que tu ailles acheter un dictionnaire — de français tant qu'à faire?
Parce que vois-tu, j'y suis allé quatre jours de suite — P...! On aurait pu s'y croiser ! :roll: — et ce n'est pas du tout l'impression que cela m'a fait. Bien sûr qu'il y a des zazous (j'ai croisé ces quatre jours durant une mystérieuse veuve andalouse aux lunettes noires montée sur plate-formes), de grandes bourgeoises cosmopolites et des gonzes en beau costume harnachés de Leica numériques qui n'ont jamais connu l'odeur de la rue, des vieux beaux avec des poules du tiers de leur âge, des petites belettes en fourrure de brocante et des rockers mais c'est ça qui est marrant dans la belle lumière de la verrière, non?
Quant aux galeristes (vérifie, c'est dans le Petit-Robert), ceux que j'ai rencontrés, ils sont très loin de se plaindre, surtout les Français. Les Américains sont peu loquaces, leur statut et la frontière de la langue le leur permet. Et tous les éditeurs et libraires que je connais très bien ( ce sont les éditions EXB qui m'ont offert ma carte vip) sont particulièrement satisfaits de la fréquentation cette année.
Mais as-tu au moins vu les superbes photos de Detlef Orlopp — sûrement le plus important photographe allemand vivant — chez Parrotta (Frankfurt/M.) ou la série complète des 38 tirages de Jungjin Lee de la série Unnamed Road à l'étage, à côté des grands panoramiques verticaux de Nadav Kander? Ou même tellement ils étaient judicieusement placés les grands sténopés sur papier couleur Ilfochrome de John Chiara, toi qui apprécie la pratique du sténopé justement?
Mais peut-être as-tu découvert comme moi le travail de ce vieil Irlandais qu'est Tom Wood, un bonhomme super sympa qui te faisait respirer l'Angleterre des années 70 et 80 — ça sentait presque les chips au vinaigre et à la crème sure) dans ses vivaces portraits de rue?
Bien sûr qu'il y avait des trucs pas beaux mais tellement de choses merveilleuses. Il fallait voir les pièces les plus chères, tellement inaccessibles à l'instar des portraits de JP Morgan par E. Steichen, le célébrissime(1903) profil ovale de Madame Herbert Duckworth par Juliet Margaret Cameron (1867) et un incroyable nu masculin à la bouche découpée et aux yeux crevés par Eugène Atget chez Hans Kraus et tant de superbes tirages d'Irving Penn, de Diane Arbus, de Emmet Gowin et tellement d'autres, comme la visite offerte d'un musée de la photographie dans lequel peu de choses primordiales auraient manqué. Mais il s'y pouvait voir des photographes contemporains passionnants parfaitement abordables à moins de mille euros comme le paysagiste français François Deladerrière chez Le Réverbère à Lyon. C'est le premier exemple qui me vient à l'esprit. Tiens si! Le couple barcelonais Albarrán Cabrera chez Esther Woerdehoff aux petits tirages sur papier de mûrier aux couleurs sublimement délicates, une merveilleuse découverte!

Je crois que tu es vraiment passé à côté, tant pis. :?

Publié : mar. 14 novembre 2017 / 11:48 am
par soko
pourquoi exprime t on toujours ses désaccords avec tant de foutage de gueule ?

moi j'ai toujours peur de me faire lyncher ici !
soit parce que je ne suis pas d'accord avec ce qui est ecrit soit parce que mon orthographe ne sera pas a la hauteur des esperances du quidam d'en face .

c'est navrant a la fin

Publié : mar. 14 novembre 2017 / 18:01 pm
par Fabrice_K*
... Olivier, j'ai passé 5 excellentes heures au milieu de ce millier de photos... Cela m'a fait voyager dans des dizaines d'univers que ne permait pas une unique exposition dans un musée... Et ce, entouré de personnages que j'ai rarement l'occasion de côtoyer !

... Dommage de ne t'avoir entrevu... J'aurais pu bénéficier de ta grande culture, ainsi que de t'offrir un verre...

Publié : mar. 14 novembre 2017 / 18:18 pm
par facono
Fabrice_K* a écrit :... Olivier, j'ai passé 5 excellentes heures au milieu de ce millier de photos... Cela m'a fait voyager dans des dizaines d'univers que ne permait pas une unique exposition dans un musée... Et ce, entouré de personnages que j'ai rarement l'occasion de côtoyer !

... Dommage de ne t'avoir entrevu... J'aurais pu bénéficier de ta grande culture, ainsi que de t'offrir un verre...


Ben oui, cela aurait été rigolo. Ce d'autant que j'ai réussi à croiser pas mal de monde mais personne de PP. Pour les boissons, le jus de fruit était un peu cher — mais beaucoup moins que la coupe de Ruinart!
Bon, 160 galeries et plein d'expos, inutile d’espérer tout voir, aussi l'avis des amis qui prennent un sens de circulation différent et des personnes travaillant sur place permet de faire des choix et d'orienter plus efficacement sa visite. Après, la découverte inopinée, c'est bien aussi. Et puis voir tant de populations différentes dans ce lieu très prout-prout, ça me plait beaucoup et ça me fait souvent sourire.

Publié : mar. 14 novembre 2017 / 19:31 pm
par ulf
soko a écrit :pourquoi exprime t on toujours ses désaccords avec tant de foutage de gueule ?

moi j'ai toujours peur de me faire lyncher ici !
soit parce que je ne suis pas d'accord avec ce qui est ecrit soit parce que mon orthographe ne sera pas a la hauteur des esperances du quidam d'en face .

c'est navrant a la fin


et tu crois que c’est en enlevant tous les accents que tu vas te faire epargner?

espece de nihiliste.

non mais.

b

Publié : mer. 15 novembre 2017 / 17:20 pm
par Kyioaki
Paris Photo. Cela me fait rêver.

A Lille, en marge de l'exposition "Millet" au Palais des Beaux-Arts, on peut voir une poignée de tirages originaux de Lewis Hine, Dorothea Lange, Walker Evans ou encore Arthur Rothstein noyés dans une flopée de reproductions tout ce qu'il y a de plus dégueulasses : http://www.pba-lille.fr/Agenda/Millet-USA2.

Sinon on peut voir en ce moment même à la Maison de la photographie, dans le prolongement de l'exposition consacrée à Nikos Aliagas il y a quelques mois de cela, les photographies de Vincent Perez. Il ne faudra à mon avis pas patienter longtemps avant de voir une rétrospective du travail d'Audrey Tautou.

Étonnant, non ?

Publié : mer. 15 novembre 2017 / 20:08 pm
par bimo
Kyioaki a écrit :Sinon on peut voir en ce moment même à la Maison de la photographie, dans le prolongement de l'exposition consacrée à Nikos Aliagas il y a quelques mois de cela, les photographies de Vincent Perez. Il ne faudra à mon avis pas patienter longtemps avant de voir une rétrospective du travail d'Audrey Tautou.

Étonnant, non ?


Décidément, Olivier Spillebout est de plus en plus con... Et indéboulonnable. Bref.